bilan du pumpkin autumn challenge

Le 30 août, je te postais cet article, aka la mini liste des livres et mangas que je voulais lire pour le pumpkin autumn challenge. Aujourd’hui, je t’écris pour te faire mon bilan lecture de ces derniers mois.

J’avais fait une petite liste, parce qu’au moment où j’ai constitué ma pàl, j’étais en panne de lecture. C’était compliqué pour moi d’ouvrir un bouquin (d’allumer ma liseuse) et de me dire « ok, là j’ai 1h pour faire ce que je veux ». La lecture demande de la concentration, donc, c’était compliqué.

Ceci dit, j’ai fait une lecture qui m’a complètement débloquée. C’est un grand mystère pour moi, mais j’en suis contente puisque recommencer à lire m’a fait du bien ces derniers mois.

On va commencer ce bilan, parce que je sens que je pourrais encore parler pendant quelques longues minutes, et aussi parce que j’ai vraiment envie de parler de la lecture qui m’a sortie de ma panne.

Ps : j’ai classé les livres dans l’ordre des catégories, si jamais mon avis sur une lecture au cas où t’intéresses.

✨

1

  • Twilight T1, Stephenie Meyer | catégorie : Tu n’en reviendras pas

Bella, dix-sept ans, décide de quitter l’Arizona ensoleillé où elle vivait avec sa mère, pour s’installer chez son père. Elle croit renoncer à tout ce qu’elle aime, certaine qu’elle ne s’habituera jamais ni à la pluie ni à Forks où l’anonymat est interdit. Mais elle rencontre Edward, lycéen de son âge, d’une beauté inquiétante. Quels mystères et quels dangers cache cet être insaisissable, aux humeurs si changeantes ? À la fois attirant et hors d’atteinte, Edward Cullen n’est pas humain. Il est plus que ça. Bella en est certaine.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, c’est ce roman qui m’a aidé. J’ai lu les 50 premières pages sans grande conviction au départ. J’avais entendu un avis positif, et ça m’avait rendu curieuse. Si tu ne me connais pas, j’adore ces films, bien que je les trouve mauvais (avec beaucoup de recul je peux le dire : ils sont laids), et j’y porte beaucoup d’attachement sentimental. J’ai lu les 50 premières pages, et j’ai laissé ce livre en plan une bonne semaine. Et quand je l’ai repris, j’ai dégommé 250 pages d’un coup sans m’arrêter. Je l’ai terminé le lendemain.

C’était étonnamment ce dont j’avais besoin. Twilight, c’est une romance fantastique (fantastique le genre, pas l’adjectif qualificatif) young adult. Je lis peu de young adult (et à tort je pense), et j’avouerai que cette lecture était.. Simple ? Fluide ? Légère ? Je ne sais pas vraiment. Quoiqu’il en soit, c’est sa fluidité qui m’a aidé à lire plus facilement. Ce roman est accessible, ce roman est niais, et tout ça m’a fait du bien. J’ai apprécié sourire en lisant les passages ou Bella envoyait bouler Edward. Et je vais certainement lire les autres tomes.

✨

  • Starving Anonymous T1, YÅ« Kuraishi et Kazu Inabe| catégorie : Les Freaks c’est chic
Vous êtes ce que vous mangez…
Quand Iye se réveille, ses souvenirs sont flous… Il se rappelle vaguement d’un gaz qui se répand dans le bus qui le ramenait chez lui. Où est son ami Kazu ? Et les autres passagers ?
Enfermé dans un  immense entrepôt, le garçon est entouré de dizaines de corps : certains sont congelés et hachés menus, d’autres sont gavés d’un étrange liquide addictif qui s’écoule d’un tuyau… Bientôt, il comprend qu’il est prisonnier d’une ferme industrielle où les humains sont traités en bétail. Dans quel but ? Comment s’échapper de ce cauchemar ?

 

Clairement horrifique rien qu’à sa couverture (sans déconner : on voit un monstre ouvrir grand sa bouche de toutes ses dents sur une personne qui a l’air de consommer du sang ? calmez-vous un peu).

Cela dit, dès les premières pages, ce manga t’attaque en parlant de réchauffement climatique et t’explique à base de quoi sont faits les nuggets de poulet. Tu vois, là, je me suis dit « merde, ça rentrait bien dans la première catégorie du challenge » parce que bon c’est vrai que le réchauffement climatique et la composition des nuggets de poulet, c’est un peu flippant quand même. C’est un parti pris dérangeant qui néanmoins n’est pas gratuit et amène le contexte qui n’est autre qu’un élevage d’humains. Oui, rien que ça.

Bref, Starving Anonymous T1, c’était un sacré kiff, donc je pense me faire toute la série mais après cette lecture, j’ai clairement besoin d’un bouquin plus léger.

✨

2

  • Nana T1, Ai Yazawa | catégorie : Down by the Salley garden

Deux jeunes filles portant un prénom synonyme de bonheur vont, par leur propre volonté, mettre leur destin en marche. Voici deux histoires d’amours et d’émotions vécues en parallèle par ces deux jeunes filles portant le même prénom « Nana » !

Dans un autre registre, j’ai commencé le manga Nana; oui, ce manga que tout le monde a lu sauf moi. Quel shojo iconique. Il rentrait bien dans la catégorie romance. Mais finalement, vu le décor des deux premiers tomes, je pense que cette lecture aurait été encore meilleure en hiver. Soit, cela ne m’a pas empêché de lire le premier tome et de manger le deuxième dans les minutes qui ont suivies. Clairement, je pense que cette lecture va me briser en mille morceaux vu comment je m’implique émotionnellement dans les œuvres. Mais je ne pense pas le regretter. Les personnages sont si beaux seigneur, sans parler de leur style vestimentaire. Je trouve ce manga vraiment moderne pour du 2005. Je lirai avec plaisir le troisième tome.

(Note 15/11 : j’en suis au sixième tome. C’est lourd émotionnellement mais vraiment qualitatif.)

✨

  • Black Butler T1, Yana Toboso | catégorie : Down by the Salley garden

Sebastian est majordome au service de Ciel Phantomhive, héritier d’une grande famille de la noblesse anglaise. En matière d’érudition, d’éducation, d’art culinaire, rien à redire, il est parfait. Mais ne vous fiez pas à sa distinction, si vous vous en prenez à son jeune maître, vous découvrirez sa vraie nature… Ciel aurait-il signé un pacte avec le Diable…?!

Je trouvais que ce manga rentrait parfaitement dans cette catégorie avec le mot-clef « gothique ». Après, ce n’est pas une lecture qui m’est inconnue, j’ai déjà vu les deux saisons de l’animes plusieurs fois, et aussi l’anime Book of Circus, L’OAV Book of Murder et le film Book of Atlantic. Oui, on peut le dire, j’apprécie grandement cet univers… Cela dit, c’est la première fois que je me lance dans sa lecture. Je ne l’avais pas mise dans ma pàl de base, c’est juste une lecture bonus.

✨

  • Les Noces de la Renarde, Floriane Soulas | catégorie : mon voisin le Kodama

1461, Japon.
Hikari, une mystérieuse jeune femme, vit avec ses sœurs dans une forêt peuplée de petits Dieux de la province d’Izumi. Fascinée depuis toujours par les humains, elle s’intéresse de près aux villageois installés au pied de la montagne, et plus particulièrement à Jun, l’un des bûcherons. Mais le contact avec les hommes est formellement interdit par son clan…

2016, Tokyo.
Depuis toujours, Mina a le pouvoir de voir et de côtoyer les yokaï, esprits et monstres du folklore japonais. Solitaire à cause de ce don qu’elle doit cacher à tous, la jeune fille ne se sent pas à sa place dans la société.
Jusqu’au jour où un esprit tente de s’introduire dans ses rêves et que Natsume, une fille de sa classe, l’entraîne dans une chasse au démon à travers la capitale…

Deux univers qui se croisent, deux destins qui s’entremêlent, entre quête d’identité et désir d’émancipation

Un style d’écriture très fluide et avec une certaine touche de douceur je dirai. Pour la touche de douceur, je ne sais pas si c’est le cadre décrit, et que j’imagine complètement qui me fait penser ça ou si c’est vraiment le style. Après réflexion, je penche pour le style.

Quoiqu’il en soit j’ai été très agréablement surprise de cette lecture, qui plus est, n’est que le second roman de l’autrice. Also c’était fun parce que je m’imaginais très bien l’histoire et les personnages en version anime dans ma tête. Je vois Mina de façon très claire en tant que personnage d’animation japonaise, ça collait vraiment bien.

Vraiment une lecture que j’ai beaucoup aimé et que je recommande.

✨

  • catégorie : prenez garde aux souliers pointus

Pas de review pour cette catégorie puisque j’ai lu et chroniqué deux mangas qui rentrent dedans sur le blog !

L’atelier des sorciers T5 de Kamome Shirahama & Sorcière en formation T1 de Sako Aizawa & Hama.

✨

3

  • L’épouvanteur T1, Joseph Delaney | catégorie : Jack-o’-lantern

L’Épouvanteur a eu de nombreux apprentis, me dit maman. Mais peu ont achevé leur formation. Et ceux qui y sont parvenus sont loin d’être à la hauteur. Ils sont fragiles, veules ou lâches. Ils se font payer fort cher de bien maigres services. Il ne reste que toi, mon fils. Tu es notre dernière chance, notre dernier espoir. Il faut que quelqu’un le fasse. Il faut que quelqu’un se dresse contre les forces obscures. Tu es le seul qui en soit capable.  » Thomas Ward, le septième fils d’un septième fils, devient l’apprenti de l’Épouvanteur du comté. Son maître est très exigeant. Thomas doit apprendre à tenir les spectres à distance, à entraver les gobelins, à empêcher les sorcières de nuire… Cependant, il libère involontairement Mère Malkin, la sorcière la plus maléfique qui soit, et l’horreur commence…

Une lecture agréable qui me faisait envie depuis quelques semaines. Le premier tome de cette saga de 13 tomes (+ 3 autres suites sous un autre nom) est plutôt une bonne introduction à l’univers de L’Épouvanteur. Le style d’écriture est fluide, puis détaillé mais pas lourd pour autant. J’ai a-do-ré imaginer les scènes et les personnages, c’était très halloweenesque à mes yeux, d’où sa catégorisation. Je me suis jetée dedans sans en avoir rien lu, seulement son nom et vu sa couverture.

Je l’ai aimé, et j’ai déjà les tomes suivant en ma possession, et c’est une lecture idéale pour l’automne à mes yeux.

✨

  • Le ruban, Ito Ogawa| catégorie : l’autre mère

Sumire est passionnée par les oiseaux. Quand elle trouve un oeuf tombé du nid, elle le met à couver et offre l’oisillon à sa petite-fille Hibari, en lui expliquant qu’il est le ruban les reliant à jamais. Mais un jour l’oiseau s’enfuit de sa cage, apportant joie et réconfort partout où il passe.
Roman grave et lumineux où l’on fait caraméliser des guimauves à la flamme et où l’on meurt aussi, comme les fleurs se fanent, confie donc à un oiseau le soin de tisser le fil de ses histoires.
Un messager céleste pour des histoires de profonds chagrins, de belles rencontres, et de bonheurs saisis au vol.

Ito Ogawa est toujours une valeur sûre lorsque je recherche quelque chose de doux, et très bien écrit. Je la porte beaucoup dans mon cœur et te ferais un article dédié à ses œuvres.

Ceci dit, ce roman n’a pas été un coup de cœur comme ses prédécesseurs. Trop de longueurs et d’informations sur les oiseaux (ce qui n’est pas un de mes sujets de prédilections). C’était très bien écrit, mais ça ne m’a pas emporté.

✨

  • Coraline, Neil Gaiman | catégorie : un cinnamon roll et un chaï latte à emporter, s’il vous plaît !

Coraline, une petite aventurière maligne et espiègle, vient d’emménager dans une nouvelle maison. Alors que ses parents la délaissent un peu, elle décide d’explorer les quatre coins de la maison et découvre une porte qui ne mène nulle part. Et pourtant, derrière celle-ci se cache un monde identique au sien, à quelques petits détails près… Cette nouvelle aventure risque d’être bien plus dangereuse que Coraline ne le pensait. Échappera-t-elle aux griffes des « autres » habitants qui vivent derrière la porte ?

Vraiment une nouvelle qui tombe à pic. La première chose que je peux te dire, c’est que le film est une chouette adaptation. J’ai restitué toutes les scènes mentalement, et vraiment avoir un visuel c’était plutôt cool.

Pour parler de la nouvelle : je l’ai bien aimé. J’ai apprécié le style d’écriture (c’est à prendre avec des pincettes, j’en ai lu une traduction française), l’ambiance s’installe assez facilement et s’imagine bien dedans. L’histoire se déroule sur plusieurs jours, mais avec ces courts chapitres, j’avais l’impression que tout se passait en une nuit (ce sont peut-être mes conditions de lecture qui ont donné cette impression, c’était un soir, avec un gros plaid et cette ambiance en fond), et ça a rendu ma lecture plutôt oppressante.

Petit bonus pour Neil Gaiman qui a tout de même mis une histoire plutôt drôle au milieu (celle que Coraline a écrit, elle m’a fait rire.)

✨

Et c’est tout pour ce bilan, j’ai aussi lu d’autres livres : Vicious, Le Sorceleur T1 & La Prophétie ; bilan du spook books week ; tant que nous serons ensemble T1, the ancient Magus’ bride 1 à 10, et tout ça c’est déjà très bien.

J’ai actuellement 4 nouvelles lectures en cours (que tu peux suivre sur mon goodreads) et je suis contente de découvrir toutes ces œuvres en ce moment.

J’espère que ton bilan est aussi positif que le mien même si nous n’avons pas remplis toutes les catégories -et ce n’est pas grave-.

xx Aliks

3 réflexions au sujet de « bilan du pumpkin autumn challenge »

  1. Oooh en voilà que de jolies lectures ! J’avais adoré Twlight quand j’étais ado, mais je n’ose pas trop de me replonger dedans, de crainte de gâcher le jolie souvenir que j’ai de ce roman. Je me suis aussi lancée dans la série Starving anonymous et je la trouve vraiment pas mal et intéressante ! Et Ito Ogawa est sans aucun doute mon autrice japonaise préféré ♥

    J'aime

    1. Franchement je suis persuadée que ça aurait été pareil si j’avais lu ça à l’adolescence ! Le problème en grandissant c’est que j’y vois certains points qui me gênent et qui concernent les questions de consentement, féminisme etc etc donc je pense que j’aurais dû les lire adolescente aussi pour encore plus apprécier.😥

      Trop heureuse de voir quelqu’un qui aime autant que moi Ito Ogawa…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s