Blue Spring Ride, Flying witch & Sukitte li na yo #1

De la même façon que je te partage mes dernières lectures, j’ai aussi envie de te partager les animes que je consomme.

Je consomme beaucoup, beaucoup, beaucoup d’œuvres culturelles de façon générale. En même temps, c’est pas comme si je t’avais expliqué que la culture était mon refuge dans un précédent billet d’humeur. Et comme j’aime bien donner mon avis, j’avais envie de parler des derniers animes vus.

blue_spring_ride

  • Blue Spring Ride

Futaba s’est transformée à son entrée au lycée. Douce et féminine au collège, elle est devenue plus énergique et garçon manqué dans l’espoir de se faire des amies. Mais ses nouvelles amitiés sont artificielles et Futaba va bientôt remarquer les limites de son changement de personnalité…

J’ai vu l’anime après avoir lu le manga, et c’était une petite erreur de ma part. L’anime semble s’arrêter vers le quatrième tome (sachant qu’il y en a treize), ça me laisse plutôt mitigée. C’est peut-être rude ce que je vais dire mais je pense que c’était une perte de temps de le regarder, puisque je l’avais lu. J’en voulais plus, connaissant tout ce qu’il se passait après, je voulais en voir plus. Au final, je suis restée sur ma faim, avec juste l’envie de relire toute la série de mangas (ce que je vais certainement faire durant la période de l’hiver).

Ceci dit, l’anime a quand même des qualités que je ne peux pas nier. Il est court, seulement douze épisodes pour une saison, et ces douze épisodes sont fidèles au manga (merci bien), et ça le rend facile à bingewatcher parce que tout se suit assez rapidement. Je savais avant même de commencer qu’il était impossible de tout recouvrir en 12 x 20 minutes, et pour éviter la déception que j’ai eu, je pense que le mieux aurait été de commencer par l’anime, et faire un raccord avec les mangas pour connaître la suite. J’aime beaucoup regarder l’amour et j’en aurais voulu plus.

flying_witch

  • Flying Witch

À 15 ans et selon la coutume des sorcières, la jeune Makoto doit quitter le cocon familial et prendre son indépendance. Elle quitte Tokyo avec son chat noir, Chito, et part dans le nord-est du Japon où elle est hébergée chez ses cousins Kei et Chinatsu. Elle y découvre les petits plaisirs d’une vie plus proche de la nature, où le temps semble s’écouler plus doucement. Mais le quotidien à la campagne ne s’annonce pas de tout repos car Makoto est une apprentie sorcière très étourdie qui a bien du mal à cacher sa nature !

Suite à mon aventure avec Blue Spring Ride, j’ai décidé de regarder les animes avant de lire les mangas puisque je ne veux plus être biaisée par mes attentes et que ça m’empêche de profiter pleinement des adaptations. Donc j’ai commencé Flying Witch, vu que je voulais le voir, mais aussi le lire (pour preuve : le manga est dans ma pàl du spook books week).

Et comme cet anime est DOUX, c’est très reposant et ça me change des animes de guerre et sang. C’est beaucoup plus lent (enfin du moins, c’est l’impression que j’en ai puisqu’il ne se passe que des choses du quotidien, si on en retire la magie. Pas de combats, pas de sang, ça fait bizarre de passer de Violet Evergarden à Flying Witch).

J’ai donc adoré ce visionnage, qui m’a réchauffé le cœur, reposé, et m’a donné plus envie de m’intéresser aux petites choses de mon quotidien. J’espère être aussi reposée lors de ma lecture.

mv5bnmm4yweznmytmtvkzi00zjg0ltkzndktnjlmzmixodm4odnkxkeyxkfqcgdeqxvyndgyodgxnje40._v1_sx1777_cr001777999_al_

  • Sukitte Ii na yo

Mei, 16 ans, a toujours été seule. Harcelée par ses camarades, elle n’a ni ami ni petit copain à qui faire confiance jusqu’au jour où elle blesse involontairement Yamato, l’élève le plus populaire du lycée. Sidéré du peu d’intérêt qu’elle lui porte, Yamato, l’idole de toutes les filles du lycée, décide de se rapprocher de cette fille singulière. Malgré les moqueries de ses camarades, il cherche à tisser des liens d’amitié avec elle, l’appelle par son prénom et lui témoigne toute son attention ! La méfiante Mei va-t-elle se laisser séduire ? Cette nouvelle relation lui permettra-t-elle d’ouvrir son coeur aux autres et de se faire enfin des amis ?

Bof. Y’avait vraiment de bonnes idées, mais pour moi cet anime ne s’est pas démarqué. La protagoniste harcelée dont le mec gentil et populaire tombe amoureux… Je trouve que c’est un peu un mélange entre Kimi ni Todoke et Blue Spring Ride, mais en plus court et moins bien. C’est très bien d’avoir voulu traiter le sujet du harcèlement, c’est important. Mais bon de là à dire que la protagoniste a envie d’être amie avec ses harceleurs, mouais. Y’a pleins de petits éléments comme ça qui m’ont chiffonné.

La romance est allée beaucoup trop vite à mes yeux, j’aime moyen le comportement de Yamato au début, Mei est assez vite énervante (et pourtant j’ai regardé tout Kimi ni Todoke et j’ai aimé sa protagoniste m’voyez).

Je l’avais beaucoup vu passer dans les listes d’animes parlant de romance, et à juste titre. Mais ce n’était pas assez bien pour que je le garde en mémoire. Je ne pense pas lire le manga, à moins qu’on me le recommande fortement.

D’ailleurs, si tu as des romances à me conseiller (dans le domaine du manga/anime), je suis toujours preneuse. En attendant, prends soin de toi.

 

xx Aliks

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s